Angoisse

PARK Ikhyeon
LEE Inbo
RUIZ DALAINE Leandre
ALLENOU Boris


English version :

Angoisse can be translate by Anguish/Anxiety.

« Anxiety is the fundamental disposition which places us in front of nothingness »
Martin Heidegger

According to the German philosopher Martin Heidegger, anguish is a test we must pass throught if we wish to become a singular being. Anguish is thus inherent to all human life. We can express ourselves through our anxiety and anderstanding it will allow us to evolve.

Experimental show mixing image, sound and performance, based on the word « angoisse », it constitute a strange sensory-based story. Paradoxically, this show is a defense mechanism as well as a metaphorical representation of stress, fear and anxiety. It is through this dual function and a certain abstract poetry that viewers relive their most memorable moments of anguish, as well as the actions and achievements that resulted from them.

The performance features natural materials and new technical objects that blend together to create an abstract dreamlike universe specific to anguish. Each collaborator simultaneously takes on the role of performer, decorative element and narrative anchor in order to blur the boundaries between body and mind, to consider the being as a sensitive, frail whole, vibrant, alive.



Version Française :

« L’angoisse est la disposition fondamental qui nous place face au néant »
Martin  Heidegger 

 Selon Heidegger, l’angoisse est une épreuve à travers laquelle nous devons passer  si nous voulons devenir un être singulier. L’angoisse est ainsi inhérente à toute vie  humaine. Nous pouvons nous exprimer à travers notre angoisse. La compréhension de celle-ci  permet d’évoluer.

Spectacle expérimental mêlant image, son et performance, basé sur le mot : «angoisse »,  il s’agit d’une histoire sensorielle étrange. Constituant paradoxalement, un mécanisme de défense et une représentation métaphorique du stress, de la peur, de l’anxiété. C’est à travers cette double fonction et une certaine poésie abstraite que les spectateurs revivent leurs moments d’angoisse les plus marquants, ainsi que les actions et réalisations qui en ont découlé.

La pièce met en scène des matériaux naturels et des nouvelles objets techniques qui se mêlent pour permettre la création d’un univers onirique abstrait et propre a l’angoisse. Chaque collaborateur prend, a la fois, le  rôle d’interprète, éléments de décor et points d’ancrage narratifs dans le but de flouter les délimitations entre le corps et l’esprit, de considérer l’être comme un tout sensible, frêle, vibrant, vivant.